.
Enseignements
 
Les 613 Lois

 
 
 

549/613 – L’exemption du jeune marié

Yaakov, Orbán Béla

"Lorsqu'un homme sera nouvellement marié, il n'ira point à l'armée, et on ne lui imposera aucune charge; il sera exempté par raison de famille pendant un an, et il réjouira la femme qu'il a prise." (Deutéronome 24:5)

Cette loi est non seulement toujours d’actualité, mais elle est également une réponse à de nombreuses questions. 

Bien que la relation spirituelle homme-femme décrétée par Dieu soit toujours en vigueur, lorsque les époux ont la possibilité d’accomplir un ministère ensemble dans cette unité, la mission commune est effectivement une lutte, une guerre spirituelle.

A l’époque, cette loi s’adressait exclusivement aux hommes, mais en Christ, elle s’applique également aux femmes.

Les lois de Dieu ont toutes un ordre de succession bien établi:

Elles s’appliquent et sont valables premièrement pour l’individu, puis pour la famille, ensuite pour la communauté et finalement pour l’ensemble de la nation et du pays.

Cet ordre ne peut être modifié. Aucun élément ne peut en devancer un autre. Car toute modification dans l’ordre de succession amènerait au disfonctionnement de la loi.

L’âge de la maturité spirituelle atteinte, une période d’apprentissage de la cohabitation afin de se préparer au mariage. A l’issu de l’enfance, après notre propre édification physique et psychique, tous devons être capables d’accueillir et accepter notre conjoint.

C’est à cela que nous devons préparer nos jeunes!

En envoyant au combat spirituel des jeunes désireux de trouver leur paire ou de jeunes mariés, ceux-ci ne seront jamais libres de leurs désirs et ne deviendront ainsi jamais de véritables serviteurs, des soldats.

Un mariage instable et non consolidé amènera les jeunes à  ressentir une sorte de mal du pays, un désir de déserter et de rentrer à la maison auprès de leurs conjoints. Leurs désirs physique et psychiques non assouvis leur feraient ressentir de l’angoisse voire même de la jalousie, ayant peur de perdre leur autre moitié. 

Le Dieu Créateur connaît très bien sa créature, l’homme, ainsi que l’état euphorique et de bonheur qui accompagne les débuts d’un mariage. C’est justement cette merveilleuse période de notre vie que Dieu compte bien protéger.  

Afin que les époux apprennent à se connaitre en corps et en âme, de tout leur être pour que par la Loi de Dieu ils puissent se préparer à accueillir un enfant non seulement sans peur, mais dans une joie profonde et en unité.

Ce temps de préparation n’est autre que la construction des fondements de la famille.  

Car la famille a autant des fondements psychiques et spirituels que monétaires.  

La famille construite sur de telles bases solides est une communauté édifiée et non une association d’intérêts réciproques.  

Bien que cette loi ne fasse pas allusion aux célibataires, ceux-ci sont malgré tout concernés de même.  

Dieu à pour but dans la vie de chacun d’entre nous de nous faire reconnaître et accepter la place qui lui a été défini par l’Éternel et de marcher et servir dans le Projet du Seigneur.  

Dieu à pour objectif que personne ne doive rester seul et que tout le monde puisse vivre en famille au sein de laquelle il sera apte à remplir les lois de Dieu à savoir, de se reproduire, de se multiplier et de colporter la vie.

Celui ou celle qui a refusé ce projet durant sa jeunesse et qui a rejeté cette loi ne peut réellement pas aller au combat et ne peut avoir aucun ministère…tant qu’il/elle ne se sera pas repenti devant Dieu pour son insoumission et tant qu’Il ne lui aura pas pardonné.  


Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)
 
Copyright © 2005-2019 SHOFAR, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI : www.kehilatshofar.com  
 
 
 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com