.
Enseignements 
 
Juifs - Chrétiens - Juifs Messianiques
 
 
 
 
Amour chrétien et amour du Christ

Yaakov, Béla Orbán

"Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, l’amour ; mais la plus grande de ces choses, c'est l’amour.” (1Cor. 13:13 ) 

            Le croyant réfléchis et pondère toutes ses pensées et paroles, tous ses projets avant de passer à l’acte. Cette réflexion quant à elle ne peut s’effectuer que sur l’unique balance des Lois de Dieu.

La connaissance de la Loi divulguée n’est plus une question pour lui et le désir interne de les apprendre plus en profondeur et de s’y soumettre s’accroît de jour en jour. Sachant que les Lois de Dieu n’ont pas été abolies ou mise à l’écart par la prise de pouvoir du Messie (Christ) siégeant sur le trône,

Ces Lois sont devenues aujourd’hui des ordres pour le Corps du Messie (du Christ).

Parmi ces Lois, la plus importante et celle qui comporte en elle seule toutes les autres, est la Loi de l’Amour.

C’est par elles que Dieu décrète la relation légale et fraternelle entre les hommes, mais ce sont aussi ses Commandements qui régissent la relation entre homme et Dieu.  

Ces lois elles aussi se résument et se concentrent en une seule grande loi:  

"Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force." (Dt.6:5) 

La loi de l’amour de Dieu contenu dans les Lois est le premier et grand commandement… 

La seconde qui régit quant à elle les relations entre les hommes est une loi devenu ordre par la volonté de Dieu, qui pour nous est désormais ordonnée par le Messie, Roi oint Yéshoua HaMasshiah: 

"Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même." (Mt 22:39 ) 

Suivant les paroles de Dieu et de Yéshoua HaMasshiah, qui sont toujours identiques et à l’uni-son, il paraît évident que l’amour ne peut être appris ou engendré.

L’amour n’est autre que le don de Dieu, Lui même, celui qui règne aujourd’hui, le Roi Messie oint, Yéshoua HaMasshiah qui revient.

Notre amour, lui, n’est rien d’autre que de vivre sous la souveraineté de la Loi devenue Ordre, qui aujourd’hui est l’Ordre du Christ pour ceux qui Lui appartiennent et qui Lui sont dévoués en toutes choses: La dévotion au seul Roi Christ… 

Pour cette raison, il est nécessaire de connaître et d’accepter la Loi divulguée pour qu’elle nous juge et pour qu’elle nous amène à la connaissance de la vérité. La loi ainsi devenue ordre ou commandement, nous guide ensuite sur le sentier du Christ pour que par son jugement, elle nous amène à découvrir la Grâce, la Rédemption et à la soumission qui n’est rien d’autre que le règne du Messie dans nos vies: La Vie et la Vie Éternelle.  

Le peuple juif conserve soigneusement la Torah, la Loi promulguée de Dieu depuis des millénaires.

A travers l’étude de la Torah, le peuple chercha et étudia scrupuleusement les Lois pas à pas d’où sont nées différentes catégories et subdivisions, mais dont le nombre a toujours été estimé à l’unanimité à 613 par tous.

Il est temps que ces Lois soient envisagées selon l’approche du Christ pour que nous puissions les faire connaître dorénavant en tant qu’Ordres royaux à ceux qui souhaitent observer les deux „Grandes Lois” citées plus haut!

Ce n’est qu’ainsi qu’il nous sera possible de faire cesser toute haine, tout faux amour ou manque d’amour entre hommes et entre hommes et Dieu.

C’est le seul moyen pour le Corps du Christ (du Messie) de reconnaître les ordres de la vie en Christ:

Cette Loi, cet Ordre, ce Commandement, le Verbe qui est Yéshoua HaMasshiah de Nazareth Lui même, celui qui juge et accorde sa bénédiction dans nos vies selon l’obéissance à ces Lois.

Il est primordial de connaître les Lois devenues Ordres pour pouvoir vivre en soumission et pour nous purifier et libéré de tout autorité étrangère, de toute idole et pour que le processus de la Sanctification puisse devenir réalité dans nos vies.

 

Sommes-nous capables de réellement aimer les autres humains, selon l’ordre divin ? 

Nous devons si souvent faire face à ce problème. Surtout lorsque dans notre entourage, on nous accuse justement de manquer d’amour. Ce genre d’accusation provient toujours du fait que la définition que les hommes ont de l’amour est en étroite relation avec leur envie d’accomplir et d’assouvir leurs pensées et désirs charnels et de psychiques.

Cette unité de mesure de l’amour, ils l’étendent à ce qu’ils possèdent, aux choses et aux personnes sur lesquels ils ont autorité ou que leur corps et leurs âmes aiment, en un mot, sur tout ce qui dans leurs vies n’est pas sous l’entière autorité spirituelle du Messie (Christ) et dont ils font des idoles.

Puisque le manque de l’amour divin est dans chaque cas un amour idolâtre et donc source de péché, l’amour de l’homme qui comprend également le sentiment de l’humanisme bien entendu, n’est souvent rien de plus que la légalisation des péchés pour se cacher soi-même en permettant et en admettant le péché des autres, se faisant ainsi le complice du mal.

Là où tolérance il y a, le fonctionnement de la Loi est étouffé et la parole de Dieu est emprisonné.

Car sans le fonctionnement de la Loi de Dieu, il n’y a pas de repentir, donc ni le pardon ni la grâce ne peuvent non plus fonctionner.

Dans un cas pareil, le processus libérateur, purificateur et sanctificateur de Yéshoua (Jésus) ne peut également pas continuer et devenir constant dans nos vies.

Au lieu de cela, nous nous retrouvons trompés par nous mêmes dans un esprit de religiosité régi par l’humanise où les seuls critères sont la morale et l’étique. Dans la plupart des cas, ces fausses législations ne suffisent qu’à établir un statuquo, un semblant d’ordre dans lequel les hommes vivent ne faisant que respecter leurs intérêts communs et individuels.

Ils se retirent et se cachent derrières des barrières qu’ils établissent eux-mêmes pour y vivre dans une paix falsifiée qui n’est en réalité qu’un cessez-le-feu provisoire entre hommes et groupes d’hommes… 

 

L’amour chrétien équivaut-il à l’amour du Christ ? 

Nous touchons ici le problème de fond, la plus grande source de conflits.

Ces deux amours ne sont pas les mêmes. Ils ne se confondent que sur certains points et n’ont que certaines ressemblances communes.

La simple raison en est que la chrétienté depuis ses 2000 ans d’existence à arbitrairement falsifié, retranché et à rajoutée ses propres lois aux Lois de Dieu, et ce afin de renforcer, étendre et maintenir son propre pouvoir, pour faire valoir ses propres intérêts.

Il ne s’en est pas passé autrement concernant la Loi de l’amour.  

L’amour fraternel est devenu amour propre, amour de son propre bien, de sa propre propriété, amour de son propre intérêt en vue de sauvegarder son autorité, sa souveraineté sur autrui. L’amour est devenu outil de renforcement de pouvoir où les souverains ont donné l’ordre d’aimer à tous leurs sujets faisant ainsi de l’amour une loi morale et étique.

Autant de „rois”, autant de lois humaines, sociales, familiales, religieuse, ecclésiastiques et d’assemblée apparaissent, le plus souvent d’origine jésabéliennes.

Des exigences, des devoirs, des règnes, des hiérarchies, des autorités qui ne sont dans la plupart des cas que le règne du faux amour, sont nées et naissent encore au nom de l’amour.

Un règne qui peut même paraître attrayant de surcroît, puisque le „roi” accorde même de temps en temps une récompense à ses sujets.

Il lui accorde de fausses bénédictions, de faux compliments, de fausses récompenses et médailles. De plus, les rois accordent mêmes certains titres à leurs sujets.

Une féodalité chrétienne se développe…, un ordre vassalique s’instaure:

Cet ordre est contraire au principe d’égalité et de liberté de tous selon l’Ordre Divin et qui, au sein du Corps du Christ, devrait être le plus naturel du monde.  

La rupture de la chrétienté avec ses racines juives a aussi entraîné sa rupture avec la Loi de Dieu.

Ce détachement constant des Lois de Dieu qui engendre l’étique et la morale chrétienne marque également le détachement partiel, voire total de la souveraineté du Messie (Christ), le refus de certaines choses, voire leur abandon dissimulé, mais complet.  

Voici la cause de l’état de léthargie et de mort spirituelle de la chrétienté aujourd’hui.  

Les ordres théologiques et dogmatiques actuels, les ordres législatifs humains bien que se référant à la Parole de Dieu et à la Bible, ne sont malgré tout pas en accord avec la Volonté de Dieu dans bien des cas.

Aussi bien que puissent fonctionner les ordres humains d’église ou d’assemblée et les traditions, les nouveaux ordres établis ne seront jamais capables d’apporter la Vie et le changement dans la vie de quelqu’un qui substitue le règne du Messie à celui de quelconque humain ou autre idole!

En agissant de la sorte, ils ne font qu’établir des barrières corporelles et de l’âme au sein desquelles ils se sentent très à l’aise en communauté avec les autres. Cette forme de camaraderie ne doit cependant en aucun cas être confondue avec l’amour du Christ que les membres du Corps du Messie peuvent ressentir les uns envers les autres et qui est différent et bien plus que celui généré par les hommes.

Cet amour est l’amour de Dieu:

Le règne messianique de la Loi, de la Grâce et du Roi oint accompli dans nos vies.

Un amour qui nous porte au-delà de tout amour, de toute paix, de toute joie et de tout intérêt charnel et psychique:

La dévotion et la soumission à Yéshoua HaMasshiah des personnes nées de nouveaux et leur certitude d’avoir la vie éternelle.  

L’Amour de Dieu fonctionne en esprit. Cet Amour gouverne notre âme, nos sentiments et nos pensées. Ainsi les désirs de notre corp eux aussi se retrouvent et s’épanouissent sous le pouvoir de l’Esprit du Messie.

C’est alors que l’homme peut ressentir les dons physiques et psychiques que Dieu nous a donné par amour, pour aimer ­; ce que le Dieu de la Sainte Trinité a offert à tous les hommes pour la croissance du pouvoir du Messie.

C’est le don qu’il a offert à tous les hommes, mais qu’on ne retrouve que dans ceux qui sont passé de la connaissance du Dieu Créateur à la connaissance du Dieu Tout Puissant et qui ont même fait le pas au-delà lorsqu’ils ont offert leur vie entière au règne de Yéshoua HaMasshiah qui en Esprit est déjà le Dieu Éternel même.

Sachant que ces dons et ces talents ne nous ont pas été donnés pour notre propre intérêt, mais pour les transmettre aux autres, faire profiter notre prochain, nous devons les utiliser afin d’être des bénédictions pour les autres.  

De cette façon, tout ce que nous appelons amour n’est réellement amour que s’ils représentent la Loi de Dieu, la Grâce et le pouvoir de Yéshoua HaMasshiah. 

Tout autre loi, tout autre pouvoir, ou tout autre amour aidant le pouvoir de quelqu’un est la plupart du temps une force antéchrist qui remplace et terni le pouvoir du Messie (Christ) lui faisant obstacle et essayant carrément de le supprimer.  

La racine chrétienne de cela (et non du Christ) est clairement visible dans l’hellénisme.

Nous retrouvons l’hellénisme aujourd’hui dans les racines du pharisianisme chrétien.

Le temps est donc venu d’arracher une bonne fois pour toutes la chrétienté de ses racines païennes et de la remettre dans son état original, en un mot de la greffer à l’olivier franc, dans la Racine qui a été donné aux juifs…  

Ceci est l’unique moyen pour qu’on puisse connaître, comprendre et vivre l’Amour de Dieu et pour qu’en tant que peuple du Messie (Christ) nous vivions en unité et en un amour unanime dans le Christ.

Tant que quiconque en tant que peuple de Jésus, est incapable de vivre le pouvoir total du Christ et n’est donc de ce fait pas membre du peuple de Christ, il continuera a combattre le Corps du Messie (Christ) dans bien des domaines.

L’amour propre n’a d’autre but que d’infliger aux autres ses désirs et sa façon de voir. C’est ainsi qu’apparaît clairement que le corps et l’âme sont en éternel conflit avec l’esprit.

Le chrétien puisant ses sources dans les racines helléniques gréco-romaines et d’autres peuples païens sera toujours l’ennemi du Corps du Messie, du Corps du Christ.

La racine des conflits quant à elle, se retrouve dans les différentes définitions, appellations et utilisations du terme Amour ou charité.  

Le faux amour est toujours nuisible, il juge, maudit et condamne.

Ceci il le fait en infligeant et en rendant obligatoire sa propre pensée, ses propres principes, visions, théologies et dogmes, en un mot ses préceptes, ses morales et ses étiques humaines.

Nous faisons l’expérience de ceci lorsque nous sommes les témoins de prétendus chrétiens, de prétendues assemblées ou communautés qui partent au combat contre l’autre en clamant leur propre vérité ou bien qui se détachent et s’isolent de l’autre se défendant d’avoir raison… 

L’homme du Christ et la communauté du Christ quant à eux sont les représentants de l’Amour véritable.

Ils clament et rendent le témoignage de la vérité,  de la Loi et de la Grâce de Dieu sans jamais rassembler et guider quiconque sous le joug d’hommes, d’institutions humaines ou autres idoles.

L’homme du Christ d’aujourd’hui accompli un travail apostolique :

Il dévoile, détruit les faux pouvoirs avec leurs fausses lois et leurs superstructures principalement dans sa propre vie, et là où il en reçoit l’ordre par Yéshoua HaMasshiah, le seul Roi Oint par Dieu. 

Là où il a une tâche donnée à accomplir, il ne fait pas qu’exterminer la fausseté, mais doit constamment faire face aux tentations, aux épreuves et aux attaques charnelles et de l’âme tout en assurant la garde de ceux qui lui ont été confiés pour empêcher ceux-ci de chuter.

Que le faux amour ne prenne jamais le dessus et ne repousse jamais le Véritable Amour, le fonctionnement de l’Esprit du Messie.

Lui, qui rappelle et qui conduira dans toutes les vérités…

Le fonctionnement de Celui qui enseigne la Loi et les Ordres de Yéshoua HaMasshiah pour que nous puissions comprendre et vivre l’Amour de Dieu.

 
 
Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com


Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com