.
Enseignements 
 
Le Nouveau Testament d'un point de vue Juif
 
 
 
 
Le Paulisme

Yaakov, Béla Orbán
 
Dans mes écrits, je suis souvent contraint d’utiliser cette expression à laquelle je n’ai pas encore pu trouver d’expression alternative plus frappante.

En somme, il s’agit là d’une expression générale qui désigne et qui est synonyme de pharisianisme chrétien.

En résumé :
 
Il s’agit de tous les enseignements, tous les dogmes, toutes les lois et autres qui ne coïncident et ne concordent pas avec la Parole du Christ et celle de Dieu en même temps et au même titre et qui sont attribuées à l’apôtre Paul, ou plutôt utilisées en son nom.

Puisque beaucoup ont demandé à ce que ce terme soit défini, nous aimerions donner quelques exemples pour illustrer son sens.


Le paulisme est l’action d’interpréter les paroles de l’apôtre Paul de façon à ce qu’ils ne coïncident pas tout à fait et ne soient pas en harmonie parfaite avec la Parole de Yéshoua et de Dieu EN
ME TEMPS.

Comment Paul
a-t-il réellement formulé ses phrases ?


De deux façons différentes :
 
- il a transmit les messages du Saint Esprit comme outil
- il a mesuré, pondéré, voire expliqué les choses selon ses propres pensées, mais toujours sous le contrôle direct du Saint Esprit !

De deux façons différentes :
 
- pour les juifs, selon la pensée et la mentalité juive
- pour les autres, selon la pensée et la mentalité hellénique dans la langue de l’Empire, en grec en l’intégrant dans la façon de penser des Grecs, pour que ceux-ci puissent également comprendre ce qu’il a dit.

La chrétienté actuelle
n'en connaît que cette dernière version (hormis quelques exceptions), et c’est la raison pour laquelle il y est essentiel d’apprendre à connaître les racines juives de la foi et d’y être Greffé ou Greffé à nouveau.
Celui ou celle qui vit dans la servitude de la théologie et de la dogmatique chrétienne ou juive imprégnée de la pensée hellénique, n’est pas seulement pauvre, mais souvent dit des mensonges et voit sa vie de croyant faner et dépérir tôt ou tard.

L’un des ministères le plus difficile de nos jours est lorsqu’il faut nettoyer le sentier sur lequel notre Maître a évolué, de tous les détritus, toutes les immondices et suppléments gréco-romano-païens qui y ont sont encrés et qui y ont été déversés durant ces 2000 dernières années.

Notre devoir :
 
Dévoiler tout ce qui est faux, les lois chrétiennes-pharisiennes avec lesquelles la chrétienté n’a pas simplement été alourdie et surchargée, mais qui sont devenus les instruments du maintient et du renforcement du pouvoir des églises par la falsification ou l’utilisation arbitraire des Lois de Dieu.  

(Un des exemples type à cela est l’interdiction du ministère de la femme...)

"Il n'y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu'ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l'invoquent." (Rom.10,12)

Une Parole si bien connue et si souvent citée : tant et tant de séminaires portant le titre de: ”Nous sommes Un dans le Corps du Christ” dont le pilier principal est ce verset de Paul. Pourtant le peuple juif a reçu plus et quelque chose de différent. Donc il y a différence, même dans le Corps du Christ. Alor Paul aurait-il commit une faute ? … Ou bien, serait-ce plutôt nous qui comprenons quelque chose de travers ? …  

Il n’y a pas de différence ?
Il y a une grande différence !

Il n’y a pas longtemps, j’ai été rendre visite à une assemblée chrétienne-pharisienne (je n’y suis pas resté longtemps…)
Il se trouve tout au plus un ami et frère parmi eux, à cause de qui j’ai dû m’y rendre – pour la dernière fois certainement – puisqu’il m’avait demandé de venir.  

Notre conversation s’est assez vite clôturée par les mots suivants :

"Les meilleurs chrétiens dorénavant ne te regarderont pas d’un bon œil…"

Je ne rentrerais pas dans les détails, quant-à savoir quelle était leur loi pauliste qui est venue se substituer à la Loi de Dieu, et quelle était leur loi par laquelle ils m’avaient jugés dans ce que Dieu m’avait dispensé et débarrassé auparavant.  
L’essentiel de cette histoire tient en les deux premiers mots de la phrase prononcée…

Meilleur chrétien ?

Voici la preuve du pharisianisme. Le dévoilement du chrétien qui se rachète sans cesse et qui s’auto-flagelle qui va souvent jusqu’à vouloir acheter Dieu par ses bonnes actions et qui se place ainsi au-dessus des autres.

Bien qu’il y ait des pharisiens parmi les juifs, il n’y en a que très peu qui se
raient à ce point capables de juger, d’accuser ou même de damner autrui.  
Ceux-ci ne dépassent
guère les bornes du simple orgueil juif et n’iront tout au plus jusqu’au jugement que s’il s’agit de païens.  

Le peuple juif sait encore que tous les membres de la famille juive sont égaux entre eux.

Les conséquences de ce petit épisode :
- Les fausses lois impliquent et entrainent de faux jugements. De plus leur jugement concernant ma personne s’est fait sans autorisation divine : de cette manière le jugement de Dieu est sur eux selon Ses Lois et Sa Vérité.  
- Ils ont eux-mêmes exclu la possibilité que je puisse leur donner quoi que ce soit des dons que j’ai reçu de Dieu en vue d’effectuer des ministères…  

J’entends souvent l’expression suivante également : "dans les milieux/cercles chrétiens…"

Seulement le problème est que le terme de milieu/cercle est le signe d’une certaine ségrégation, d’une certaine exclusion !

Nous pouvons encore comprendre pourquoi le peuple juif est mis à part des autres nations vu qu’il s’agit là de la volonté de Dieu (voir dans la prophétie de Balam).  
Cependant les membres du Corps du Christ ne peuvent et ne doivent pas s’exclure ou se fermer les uns devant les autres…, mais de la communauté juive non plus, dès lors qu’il s’agit du Peuple de Dieu !

Ou bien ne veulent-ils même pas accomplir de ministère vers les autres et ne veulent tout au plus qu’attirer les autres sous leur aile ?

Ces pharisiens, ces "meilleurs chrétiens" qui ne font que construire leur caste…  

Je n’ai jamais aspiré à un tel degré "d’élévation spirituelle"…, bien au contraire, je ne les en
vie même pas, mais passe plutôt mon chemin avec un léger sentiment de pitié.


 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com


Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR

http://kehilatshofar.com