.
Enseignements
 
Racines bibliques
 
 
 
 
L’Au-delà…
 
Yaakov, B. Orban:
 
Enfer et Paradis 

La réalité essentielle de la vie contemporaine est sous tous ces aspects la réalisation de l’enfer ici sur la terre. 
Nous devons nous rendre à l’évidence et avouer que la situation est réellement très grave.  

Notre sincérité nous est donnée par la situation de crise de notre époque.  
Le temps est venu de cesser de se défendre, les églises se sont dévoilées dans leur impuissance à changer le courant de l’Histoire.  
Nous n’avons aucune autre issue, seul Yéshoua HaMasshiah… 
C’est Lui seul qui est capable de nous faire voir et de nous apprendre la réalité du combat entre le paradis et l’enfer, leurs caractéristiques ainsi que la seule solution au problème…

Que sont donc que ces deux royaumes, ces deux puissances ?  
Le savons-nous et en sommes-nous conscients lorsque nous en parlons ?

 

L’enfer selon la pensée juive : 

Les sages juifs parlent d’un Monde à Venir sur les bases de la Bible. 
Cependant, le Talmud affirme catégoriquement qu’ : 

Il n’y a aucun enfer dans le Monde à Venir : 

"en gehinom baolam haba.." 

Ce qui veut dire que l’âme des pécheurs comme punition, se désintègre et disparaît après la mort.  

Ce qui les attends d’après ce que nous dit la Bible : 

sahat - perdition 
avadon - disparition 
calmavet – l’hombre de la mort 
duma – monde mort et muet 


L’hébreux utilise deux termes pour définir l’enfer dans la Bible :
 

- Seol: La racine du mot : demander - questioner (shin-alef-lamed)

Un endroit incertain – inconnu…

-Gehinos, ou Dyehenna 

La valée du fils d’Hinom.

C’est ici que les premier-nés furent brûlés selon le rituel païen.

Ceci fut si terrible que la communauté juive appelle cet endroit la porte de l’enfer.

Ici Enfer est synomyme d’Épouvantable. 

C’est la chrétienté qui en a fait un lieu ardent aux flames purificatrices.  

L’expression sheol est plusieurs fois traduit en "monde des ténèbres" ou "royaume de la mort". Cette expression apparaît le plus souvent dans les passages de l’Ancien Testament.  
C’est cet endroit même où Yeshoua est descendu et où Il a proposé la Loi et la Grâce à toutes les âmes qui n’ont pas pu être présentes lors de la divulgation des Lois, celles qui ont vécu avant la Révélation et qui n’ont pas pu connaître Dieu. C’est d’ici qu’Il a arraché des âmes et ravivé beaucoup d’entre-elles.  

Le terme de dyehenna est exclusivement utilisé dans le Nouveau Testament et définit la dernière mort, l’ "étang de feu, ardent ou de soufre", la désintégration totale et définitive.  

L’hébreu moderne utilise le terme de "tofet" pour désigner l’enfer et qui veut également dire bûcher. C’est probablement comme cela qu’ils reflètent la définition et le contenu du mot Dyehenna. 

L’enfer existe-t-il donc ?

Après la mort physique, l’âme pécheresse se désintègre :

Le reste n’est que superstition.



Le Paradis 

L’hébreux utilise le mot "Shamayim" qui veut simplement dire : ciel ou cieux. 
Il ne s’agit cependant pas simplement du beau ciel bleu que nous pouvons admirer au-dessus de nos têtes.  

Nous rencontrons déjà cette expression dès les premières lignes de la Bible lorsque Dieu sépara le ciel et la terre, en d’autres termes, le paradis et la terre, qui n’est autre que la séparation du spirituel et du physique. 

La communauté juive sait très bien que Dieu est Esprit et lorsqu’ils utilisent le mot "Shamayim", ils pensent au lieu où Dieu habite, à Sa présence.  

Lorsque nous trouvons dans le Nouveau Testament les expressions "le Royaume des Cieux" ou "le Royaume de Dieu" l’hébreu utilise les termes : "Malckut hashamayim".

Lorsque Jean (le Baptiste), ainsi que Yéshoua attirèrent principalement l’attention des gens sur le fait de se repentir car le Royaume des Cieux est proche, ils parlèrent tout deux de ce Règne que l’Éternel voulait réaliser dans la vie de chacun par le biais de Son Esprit.  

Énormément de paraboles se font entendre sur le Royaume des Cieux, paraboles que nous ne pouvons comprendre réellement que si nous sommes capables de définir ce dont il s’agit.
 

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SÓFÁR, COMMUNAUTÉ JUIVE croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI
  www.kehilatshofar.com 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com