.
Enseignements
 
Racines bibliques
 
 
 
 
 
 

Jeûne et prière

Yaakov, Béla Orbán


Le jeûne – de l’hébreux KOUM (Kanah – s’abstenir)

Il s’agit de l’expression de notre repentir et de notre amour envers Dieu.
(Voir: Psaume 69,11 Isaïe 58,1 Zacharie 7,5)

Il n’y a qu’un seul jeûne général décrété dans la Bible:

- le Jour de l’Expiation /Yom Kippour/.

L’ordre d’importance ici aussi est comme suit: arrêter de travailler, apporter les offrandes puis faire le jeûne.

Le but et le rôle du jeûne ne peuvent être réalisés que par un renouvellement interne complet

(Jérémie 14,12 - Zacharie 7,5 - Isaïe 58,1)

Il en découle que jeûner pour quelqu’un d’autre ne peut se faire que si la personne jeûnant est en unité avec la personne ou le groupe pour lequel il jeûne. Il doit aussi faire partie d’un peuple pour pouvoir jeûner pour celui-ci.

Ceci nous est confirmé par l’un des jeûnes juif qui se nomme :

"lo ' ahal lechem "... ne pas manger de pain ...
En d’autre termes, il faut interrompre la communauté avec ceux qui ne sont pas en unité spirituelle avec nous.  

Ceci est effectivement l’un des plus grand jeûnes, la dévotion (kanah)


 Les faux jeûnes...

Parmi ceux-ci, la Bible en cite quelque uns:

(Dans le cas de Saül et d’Akhab: 1Samuel 28 et 1Roi 21)

La racine du faux jeûne provient malgré tout du peuple juif.

Les juifs vivant dans la diaspora affirmaient déjà aux temps de Philon que le jeûne, l’aumône et la prière remplacent les offrandes autrefois faites dans le Sanctuaire.

Cette pensée hellénique provenant des juifs est toujours en pratique parmi les méthodes utilisées par les assemblées et églises chrétiennes aujourd’hui.  


Jeûne pour la fécondité et le "succès":

Une ancienne méthode consiste à invoquer les bons esprits lors des cérémonies de mariage en faisant appel aux sorciers, shamans, voyants et autres médecins.  
Leurs carêmes les transportent dans un état extatique.  

Ces anciennes pratiques païennes montrent des similitudes étonnantes avec l’utilisation du jeûne et de la prière orchestrée par des groupes se définissants comme étant charismatiques où l’on retrouve le même culte d’autorité spirituelle d’hommes "soignant, guérissant et restaurant" des mariages de l’extérieur.  
Leurs moments de prières qui s’étendant souvent jusque tard dans la nuit, sont également caractérisés par des cris, du bruit, un état d’accélération psychique extatique qui les projettent dans le subconscient.


La nourriture – Le jeûne

Il faut aussi faire mention de l’origine des jeûnes alimentaires.

- Selon les croyances anciennes, les démons contaminent les aliments. Ainsi, l’homme est susceptible d’être spirituellement infecté durant les repas.
Ceci était particulièrement redouté la nuit lorsque selon eux, les mauvais esprits sont plus nombreux que le jour. 

Bien souvent, les croyants ne se rendent même pas compte à quel point ils cultivent cette ancienne croyance païenne lorsqu’ils refusent de manger des aliments offerts par des gens qu’ils méprisent, rejettent voire même jugent.
Ainsi le jeûne concernant les aliments peut facilement devenir un acte de jugement et d’accusation.

Contrairement à la bonne volonté des lois en plus de la cacherout juive, il s’agit ici du grave péché du pharisaïsme chrétien souvent engendré par les superstitions populaires déguisées en christianisme charismatique!

Souvenons-nous un peu des lois concernant le rapport des vivants avec le monde des esprits.  
- on ne mange pas dans une maison où git un mort par respect pour son esprit.  

Si seulement les racines étaient mieux connues. On comprendrait alors l’histoire de Juda, en quoi consiste la communauté spirituelle entre les hommes.
On pourrait comprendre que l’accent n’est pas sur la bouchée avalée et que ce n’est pas la nourriture qui influence le monde spirituel. Mais nous sommes ceux qui ouvrons-fermons les portes dans nos cœurs: au bien comme au mal.

Le jeûne de la nourriture ne peut fonctionner qu’en symbiose avec une dévotion spirituelle et de l’âme et doit être la manifestation visible de notre grâce et de notre repentir.  
Mais il ne doit s’agir en aucun cas d’un outil ou d’une méthode.  

Le jeûne n’est pas un outil pour inciter la venue de l’Esprit Saint.
Dans beaucoup de cas, nous devons préciser l’essence même du jeûne qui ne peut jamais être un arme, un outil pour quelqu’objectif qu’il soit!
Tout comme le charismatisme n’est ni un outil ni une méthode pour obtenir des dons, mais bien le fonctionnement naturel de l’Esprit Saint en l’homme né de nouveau.  

Ceci ne peut être atteint à l’aide d’aucun outil. On ne peut pas le générer, l’engendrer, l’augmenter.  
Même pas à l’aide du jeûne, car le jeûne n’est réellement PAS UN OUTIL!

S’il est outil? Alors il peut facilement devenir une arme au profit de la manipulation des âmes ainsi que de la sorcellerie charismatique.  



Jeûne-prière...(?)

Ce nouveau terme apparaît de plus en plus souvent dans les assemblées d’aujourd’hui.  
(Dans les "méthodologies" de la littérature chrétienne, ce terme apparaît de très nombreuses fois. Dans notre pays aussi, il fut utilisé comme méthode au réveil des communautés charismatiques.)
Puisque j’entends de plus en plus parler de cela, il me semble important de préciser ce que ce concepte cache derrière lui.  
Le jeûne ou la prière?
Ou peut-être le chantage de Dieu pour obtenir des dons par la violence?
... par des jeûnes et des prières qui n’en sont pas?

"Guerre spirituelle" menée avec les armes du faux jeûne qui à l’occasion peut même s’avérer être de la pure sorcellerie charismatique?
Ou s’agit-il plutôt d’un acte de l’âme en toute bonne foi qui peut cependant avoir des conséquences ismaéliennes dans la vie de la personne malveillante ainsi que de son entourage?

Un jeûne-prière qui peut facilement être une malédiction dans la vie de ceux pour qui ils sont organisés s’ils les atteignent?
Malédiction si cela ne s’accorde pas avec la Loi, l’Ordre et la Volonté de Dieu mais découle d’une volonté humaine pour atteindre des objectifs humains.  

Celui qui est né de nouveau et dont la vie a entièrement été soumise au Seigneur, Yéshoua HaMashiah, ne pourra jamais être atteint par la malédiction et la sorcellerie.
Là où par contre, le don de la vie n’a été que partiel ou lorsque quelqu’un est en communauté spirituelle avec la sorcellerie charismatique par exemple, il peut être atteint.

Dans d’autres cas, si ces actes ne provoquent aucun changement, nous pouvons malgré tout ressentir que quelqu’un nous maudit, use de sorcellerie ou use de manipulations occultes dans notre direction.

Il ne peut donc y avoir aucune porte ouverte!
Il faut fermer les portes spirituelles. Il faut demander la protection et la couverture de notre Seigneur. Je fais moi-même également très souvent la demande du don de discernement pour ne tomber dans aucun piège.

La fermeture des portes spirituelles vers quelqu’un ne veut naturellement pas dire la haine de l’autre, son rejet ou son jugement, mais juste l’interruption de toute communauté spirituelle avec elle.  
La relation physique et psychique peut même demeurer intacte.  
(par exemple: je peux être en contact avec une personne religieuse en tant que disciple né de nouveau, mais je ne peux pas être en unité spirituelle avec elle /sainte Cène, prière, louange/. )

Ceux qui quant à eux, manipulent et font des dégâts par l’utilisation de faux esprits ou d’esprits mixtes recevront naturellement le jugement de Dieu.

L’une des formes de ce jugement peut être simplement lorsque leurs malédictions retournent sur leurs têtes.  
Un autre forme bien souvent visible, lorsque la personne, l’assemblée ou tout une institution dépéri tout simplement car Dieu lui-même freine leurs agissements.  
Nous pouvons souvent voir ce genre de chose, lorsque suite à un départ très enthousiaste, la flamme finit très vite par s’éteindre sans faire de bruit.


Jeûne et supplication, jeûne et prière

Ce n’est pas un hasard si ces couples de mots figurent séparément sur les pages de la Bible.  
Ce n’est pas un hasard non plus si la plupart du temps, jeûne et supplication vont de pair.  
En quoi différent ces deux expressions?

La paire Jeûne et Supplication n’est pas inconnue de la communauté juive non plus.  

Il y a un temps à cela chaque années embolismiques (bissextiles) lorsque

- l’on prie et implore tout en jeûnant pour la santé des femmes enceintes et des enfants.  

Ceci porte un nom:

Le jeûne de SHOVIM TAT

- ce mot est composé des initiales des différents Shabbats lus en cette période et veut dire: espiègle.
Ainsi certains supposent que ceci fait référence à l’histoire de Job.
Car Job se présentait chaque jour devant Dieu en prière pour les péchés supposés de ses enfants. (Job 1:5)

Nous vivons une époque de débordements et de chaos psychique et spirituel.  
Le monde, tout comme les communautés religieuses mais le Corps du Messie (Christ) également est dans l’indécision en ce qui concerne de nombreux sujets.  

Une ancienne vérité est que ce sont dans les eaux troubles que les poissons prédateurs s’engraissent le plus.   
Ceux-là mêmes qui avalent jovialement les petits poissons affolés dans l’eau remuée. 

Débarrassons-nous donc de l’esprit de la peur qui nous remue vers de fausses assemblées, communautés, groupes de prières et autres alliances.
Car en période de tempêtes, ces escrocs se regroupent en mouvements pour happer dans leurs filets tous ceux qui sont faibles, lâches et peureux.
Ils agissent ainsi la Bible en mains et sous le nom d’églises religieuses, voire charismatiques.

Il serait temps que tout le monde apprenne enfin ce qu’est la différence entre la prière, la supplication et l’imploration.
Tout comme il serait primordial de reconnaître ce qu’est la véritable offrande et dans celle-ci le véritable jeûne à la place de tous ces chantages que nous faisons à Dieu et que nous appelons jeûnes ou prières.

Il serait temps que les différentes parties du Corps du Messie se mettent en contact les uns avec les autres dans notre pays pour se renforcer afin que les mensonges et les idoles décampent enfin de nos assemblées.  
Pour que les masses de faux prophètes et apôtres ne puissent plus nuire et tourner la tête de ceux qui jusqu’à présent ont été maintenus en bas-âge spirituel.
Pour protéger toutes ces victimes maintenues dans la peur et l’angoisse par l’arme de la fausse autorité spirituelle.  

Il serait également temps que le Corps du Messie fasse la demande à Dieu pour que sa volonté concernant ce pays se réalise enfin et que le Corps du Christ fasse les sacrifices nécessaires en vue de l’accomplissement de cette volonté divine.

Cependant, là où l’idolâtrie, la sorcellerie charismatique et l’esprit Jésabélien fonctionnent, aucune partie du Corps du Christ ne peut se rapprocher ou être en communauté spirituelle avec leurs représentants.

 

 

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SÓFÁR, COMMUNAUTÉ JUIVE croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com
 

 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com