.
Enseignements
 
Racines bibliques
 
 
 
 
 
 
RÉTRO – MODE – RENAISSANCE:
Les nouveaux sentiers de la chrétienté ou son avenir ?

Yaakov, Béla Orbán:

L’histoire, depuis deux milles ans, nous a prouvé dans d’innombrables cas et sous des formes encore plus diverses que la chrétienté, avec certes un peu de retard, s’est toujours adaptée à son temps et à son milieu.

Elle fit cela parfois sous la contrainte, mais souvent par intérêt financier ou en vue d’affermir son pouvoir.  

Ayant moi-même un passé chrétien de plus d’un demi-siècle déjà, je dois attirer l’attention sur un fait assez particulier et très alarmant : 

L’état de la société ainsi que les changements qu’elle subit sont très rapidement visibles et vécus dans les églises et les assemblées de la même façon que dans le monde. 

Cela n’en fut pas autrement dans notre pays non plus. Au contraire, ceci est une règle générale qui fonctionne à toutes les époques.

L’ordre social de la féodalité se retrouvait autant dans les églises d’autrefois que le capitalisme et toutes ses composantes dans les églises d’aujourd’hui. Même le communisme ou le socialisme en construction naguère influençait fortement la vie communautaire dans les assemblées d’alors. La vie communautaire des églises s’identifie, voire se confond avec le pouvoir politico-social en place.

La preuve en est qu’il ne s’agissait souvent pas d’une simple ressemblance, mais bien d’une coopération étroite et considérée comme naturelle entre les institutions chrétiennes et celles du monde.

Le but de mon article n’est pas – à l’instar du monde – de dénoncer les acteurs du passé, de les dévoiler, de les nommer ou de juger leur fonctionnement devant tout le monde.

Cependant, ayant fait l’expérience de l’ordre selon lequel les choses évoluent, nous sommes tous dans l’obligation d’avertir et de préparer nos contemporains, surtout les croyants, des changements auxquels nous devrons bientôt faire face et qui sont à venir.

Car la majorité des chrétiens qui ne sont que religieux, des chrétiens de l’âme et non de l’esprit va bien assez tôt aller puiser à nouveau des exemples dans le monde.

Le Saint, tout ce qui est du Christ va de nouveau être successivement remplacé par le profane. Les assemblées chrétiennes vont de plus en plus se séculariser.

Les changements brusques de notre époque sont les signes de plus en plus clairs de l’apparition et du fonctionnement d’un phénomène global qui s’étend à tous les domaines. La révolution explosive des télécommunications permet aujourd’hui à la population terrestre d’évoluer ensemble, en une union et une synchronisation presque parfaite vers ”quelque chose”…

 

La question qui subsiste aujourd’hui est : Où allons-nous ? Comment la suite ?

De nos jours, le camp des parents et des grands-parents observent avec un certain sourire aux lèvres, les tentatives des jeunes en vue d’amener le changement.

Myriade de modes différentes, retour aux modes anciennes et imitation du passé saupoudrées d’une volonté de renouveau général, tels sont les aspirations de la jeune génération. Nous sommes arrivés au point où l’humanité se rend compte de son impuissance et de sa misère tout en aspirant au changement.

Cependant, ce désir de changement sans Dieu peut entrainer l’humanité dans une situation encore bien plus grave que celle qu’elle vit actuellement.

Le Corps du Christ quant-à-lui est responsable, non seulement de soi-même, mais aussi des autres.

Je pense que nous n’avons pas assez prêté attention à l’ampleur du problème lorsque dans notre pays et nos régions ici en Europe, toutes sortes de régimes et de structures politiques et sociales se sont succédé devant nos yeux ces 50 dernières années :

Tout ce qui arrive, tout ce qui prend le dessus, sont des spiritualités qui finissent très tôt par être également visibles dans les assemblées.

À la vue des différents phénomènes sociopolitiques, nous aurions eu l’occasion de ne pas laisser ces spiritualités indésirables passer le seuil de la porte de nos assemblées.

Le changement de régime – subit dans les pays de l’Est au début des années 90 – a fait surgir beaucoup d’opportuniste à la surface, dévoilant ainsi de nombreux charlatans et de nombreuses canailles ainsi qu’un bon nombre de victimes assoiffées de vengeance, de vagabonds en soif de pouvoir et autres arrivistes en tous genres…

Ils ont tous eu un rôle sur le devant de la scène politique. Certains ont disparu assez rapidement pour échouer dans l’oubli, alors que les autres continuent toujours leurs combats de gladiateurs dans les arènes politiques se succédant successivement au pouvoir.

Avec un certain temps de retard, mais de la même façon sont apparus ou ont disparu par la suite, des ”pasteurs”, des ”meneurs d’assemblées” et d’autres ”personnalités d’églises”.

Des politiciens véreux et sans idées suivis par des pasteurs sans vie et sans substance…

La société comme la chrétienté peut faire exactement la même expérience partout dans le monde.

Le monde a démarré!

La Chrétienté quant-à-elle en laissant le monde s’infiltrer et en omettant de s’en détacher, finit par le suivre pour finalement s’y intégrer…

Le Corps du Christ, lui, doit se préparer et être sur ses gardes.

En vue de sa propre protection, il a la tâche et l’obligation de partir à la rescousse des autres.

Cette mission, il ne peut l’accomplir que s’il connaît le monde, le seigneur actuel du monde et ses spiritualités, tout en voyant l’accomplissement des prophéties en constante réalisation devant lui et devant ses contemporains.

 

Vers où le monde évolue-t-il ?

Dans cette quête du renouveau et de solutions aux problèmes, il existe trois tendances principales que des centaines de millions de personnes suivent aujourd’hui.

La génération future s’est engagée sur la voie très malsaine de la mode, du rétro et de la renaissance.

Les générations plus avancées observent et tolèrent ce processus un sourire nostalgique aux lèvres tout au plus, inconscients du danger et emportés eux aussi par ces courants.

 

Le RÉTRO

L’humanité s’est rendu compte qu’elle était incapable d’inventer du neuf…

Le sentier du progrès s’est refermé, il ne lui reste donc qu’une seule solution :

 

Revenir – faire marche arrière – retourner dans le passé…

La signification du mot retro illustre bien le phénomène visible et devenu forme de vie dans le monde entier.

Le retro et ses adeptes rejettent toutes forme classique et retournent à un passé encore connu d’eux ou de leurs prédécesseurs quelques décennies en arrière.

Ils retournent à la mode des années 50-60-70 dans tous ses détails matériels.

Il ne s’agit que d’une imitation superficielle et d’un désir de retour à un passé méconnu puisque par manque de connaissance, ils ne seront jamais capables de s’y identifier, ni dans leur façon de penser ni dans leur spiritualité…

Selon moi, la personne vivant dans l’esprit du retro perd sa place dans le temps et dans l’histoire, par quoi il est de surcroît incapable de vive en tant que soi-même.

L’humanité déracinée se trouve ainsi également arraché à son temps.

 Celui qui vit dans un faux passé et qui n’a pas de présent, a un avenir sans aucun espoir…

L’homme d’aujourd’hui se réfugie dans un monde de rêve artificiel, faisant ainsi de l’homme de demain quelqu’un d’encore plus déboussolé que lui, sans but et privé de toute personnalité.

 

La MODE

À l’opposé de ce chemin de fuite dans le passé nous trouvons celui de la mode.

La signification du mot est : qui va du goût commun…

Il désigne tout ce qui est dans le vent, selon le courant qui souffle dans le monde.

Toutes les époques ont eu leurs tendances vestimentaires, leurs caractéristiques, leurs particularités, leurs modes qui attirèrent beaucoup de personnes, mais qui furent aussi souvent presque imposées à leurs contemporains.

De nos jours, même ceci a changé !

Ce que l’on avait l’habitude d’appeler autrefois le snobisme s’est généralisé aujourd’hui :

Tout le monde s’efforce de développer son propre style.

Tout le monde veut transparaître, être différent de son entourage.

Le conventionnalisme n’est plus à la mode.

Il est à la mode d’avoir son nom inscrit sur différentes listes d’élites.

La plupart des gens expriment cela en s’habillant et se comportant d’une façon provocatrice et en se lançant dans des dépenses inutiles et excessives…

L’exhibitionnisme est évident et se manifeste à travers divers bijoux, objets, voitures, animaux domestiques en tous genres et beaucoup d’autres biens superflus…

Il est à la mode de fréquenter une assemblée, d’aller à l’église, de porter des étoiles de David, d’être philosémite ou de porter quoi que ce soit, même des cuillères à café. C’est ainsi que Robin des Bois revient lui aussi à la mode.

Les conséquences du New Age sont effectivement visibles lorsque tout le monde est ”roi” et représente un style individuel et indépendant des autres.

La mode aujourd’hui c’est tout ce que l’on possède, tout ce qui est susceptible de devenir notre propriété ainsi que tout ce que l’on représente selon nos propres goûts.

Ce qui ne nous plaît pas ou que l’on n’aime pas, n’est pas à la mode…

Cette conception des choses est non seulement la source de l’idolâtrie de tout ce qui est hors-normes, de tout ce qui est différent, mais engendre également l’éloignement et la séparation encore plus accentuée des personnes entre-elles.

Dans ce qui a précédé nous avons pu analyser un phénomène spirituel collectif en ce qui concerne le mouvement de la mode.

Dans ce cas bien précis cependant, la conséquence de l’idolâtrie de soi mène à une marginalité doublée d’une solitude grandissante au rythme de l’extension du phénomène.

Tout le monde veut être différent, et puisque tout le monde est différent, tout le monde fini par devenir identique.

L’homme solitaire devenu différent sans vraiment l’être, accède ainsi dans une fausse unité, une unité spirituelle dans laquelle il a même perdu ce qui était commun avec les autres.

Les guérisseurs d’âmes doivent également faire face à ce problème et ont inventé le nouveau courant de psychologie positive nourrissant ainsi d’avantage cet esprit.

Ils enseignent la ”science du bien-être” en tant que science nouvelle et guérissant.

Leur but est de faire du bonheur d’un degré moindre, un bonheur plus étendu et généralisé, faire de ce qui est commun, un bien-être général.

Ils tentent également d’épanouir le sens de l’esprit en appelant à la charité et à l’acceptation de l’espoir d’un monde meilleur à venir.

Leur principe est de trouver notre bonheur dans toutes les petites choses de la vie sans jamais faire face aux réalités du monde et à l’essence de notre existence.

En connaissance de toutes ces choses, il n’est pas étonnant que surgisse une troisième solution aux problèmes émanant des personnes souffrant de solitude et de désespoir, et devenu l’une de leurs aspiration la plus importante et la plus significative :

…le renouveau.

 

RENAISSANCE

Nous vivons une époque où l’humanité est de nouveau arrivée à la conclusion que la situation et le désespoir régnant dans le monde ne peut être enrayé que par

Le renouveau, la renaissance.

Il faut innover, faire du neuf en respectant l’ancien.

La renaissance n’est rien d’autre que la naissance à nouveaux de l’avenir.…comme le prétendent ceux qui cherchent ainsi les solutions aux problèmes.

Le but et la tâche de la renaissance fut principalement toujours la même:

Il s’agissait principalement d’une révolte contre la société et contre la législation en place.

Il en est de même aujourd’hui. Mieux encore, la révolte est nettement plus forte de nos jours, en ces temps où les lois ont été abolies, falsifiées et où en criant à la liberté, c’est le libertinage qui a été proclamé comme modèle à suivre.

Une nouvelle classe dirigeante s’est développée au XIIIème siècle, conséquence de la surproduction.

Par elle, un nouvel ordre, une nouvelle personnalité défendant, reflétant et promulguant ses intérêts matériels et moraux.

À la place de l’ancien, de la législation et du pouvoir chrétien, à vu le jour une vision du monde renouvelée sur une base païenne.

De cette manière, l’esprit a été substitué par les philosophies et la culture, par la révolution d’un nouvel ordre bafouant l’ancien.

Le retour sur la scène de l’éthique païenne en vue de se débarrasser du pouvoir colonisateur et pilleur de l’église, a repoussé l’humanité encore plus loin qu’elle ne l’était des racines juives ou de l’état primitif de la chrétienté.

Le développement et le fonctionnement de la Renaissance du XIIIème siècle à une très grande valeur d’exemple aujourd’hui.

Quelques caractéristiques qui se développèrent à cette époque :

-         La philosophie cosmique

-         L’humanisme

-         La renaissance devint un mouvement

-         La paganisation de toutes les formes culturelles.

et beaucoup d’autres événements peuvent s’activer à nouveau et à tout instant aujourd’hui.

De nos jours également l’esprit des philosophies platoniques, néo-platoniques, épicuriennes et de beaucoup d’autres ”sciences nouvelles” réapparaissent dans les milieux théologiens.  

L’histoire, les caractéristiques, le très long fonctionnement et les conséquences de la Renaissance sont bien visibles encore actuellement et sont connus de tous.

Sa littérature, si vaste qu’elle ne peut être contenue que dans de nombreuses bibliothèques, ainsi que ses souvenirs se retrouveront à nouveau dans la main des chercheurs dans un avenir très proche, dans la main de ceux qui chercheront la recette du redressement, du changement et du développement de l’avenir et qui feront peut-être même de cette recette un modèle à suivre obligatoirement par tous.

Il est possible qu’aujourd’hui nous ayons un sourire moqueur ou de dédain à la vue de ces personnes trompées par ces trois spiritualités (qui ne sont qu’une en réalité).

Nous considérons de manière frivole et tolérante ces phénomènes de masses comme de simples mouvements inoffensifs, excentriques et éphémères.

Détrompons-nous !

Lorsque des générations grandissent ainsi et en deviennent les esclaves, ce sont eux qui importeront ces esprits dans les assemblées !

Ils seront ceux qui ne se contenteront pas seulement d’importer le monde dans le christianisme, mais c’est par eux que le New Age et les forces antéchrist qui se cachent derrière entreront librement parmi nous.

 

Que faire ?

Il faut tout d’abord apprendre à connaître et à reconnaître ces phénomènes de l’extérieur.

Il ne faut surtout pas s’y attaquer ouvertement, prendre la chose d’assaut, puisque le changement et le désir du renouveau peut provenir d’une bonne volonté dans le fond !

 

Á la mode…

Aujourd’hui la mode est de porter un crucifix dans le cou et Jésus Lui-même est devenu le symbole d’une subculture…les symboles d’un certain mode de vie.

Ou bien serait-il à la mode aujourd’hui d’être charismatique, appartenir et fréquenter une assemblée ?

Afficher orgueilleusement sa chrétienté comme le signe d’être différent des autres n’est-il pas souvent dégradant, méprisant et vexant pour les autres ?

Nous entendons souvent dire : ”moi je suis …iste, ou …ique”

Peut-être découvrons-nous déjà tout de suite que nous sommes depuis longtemps les témoins, voire les parties intégrantes de ces modes chrétiennes ?

Des chrétiens isolés, intouchables et incapables d’entretenir des relations avec qui que ce soit et qui devraient vivre en égalité, en unité et en communauté avec les autres dans le Corps du Christ…

…petites et grandes assemblées sans croyants, assemblées composées de croyants à la mode ?

Seul dans la foule en tant que roi sans pouvoir et sans royaume ?

 

Rétro…

Retour

Mais où ?

Où sont donc passé les assemblées qui sont imitées aujourd’hui et qui ont vécu et ont du faire face aux problèmes, aux difficultés et aux épreuves de la chrétienté actuelle il y a déjà 40-50-60 ans auparavant ?

Comment se fait-il que cette imitation puisse se faire partout ?

La réponse est simple :

Les générations des parents et des grands-parents actuels ont commis une grave erreur lorsqu’ils ont omis de transmettre leur savoir, leurs expériences et leurs témoignages à leurs fils, aux jeunes générations.

Dans d’autres cas, ils n’ont pas voulu faire face et assumer les erreurs du passé. Cependant le bon témoignage susceptible d’être suivi par leurs descendants aurait été de régler ces erreurs et ces négligences du passé. Mais ce silence malsain voilant le péché a fini par déchirer et éloigner les générations entre-elles.  

Les jeunes rétros dans les assemblées chrétiennes ne sont pas les disciples de leurs prédécesseurs, mais les adorateurs d’un faux exemple par lequel ils posent leur propre piège.

 

Renaissance…

Tout comme à l’époque où l’église du monde devint indésirable, la chrétienté actuelle a aussi perdu son prestige et son authenticité. La raison est la même aujourd’hui qu’à l’époque : le pouvoir et l’argent.

Les prédécesseurs ont grandement contribués à ce que leurs successeurs n’aient aucune envie de suivre leurs traces. Les descendants luttent et se battent pour défendre leurs propres intérêts face au règne, au pillage, en un mot contre le faux ordre et les fausses lois de la chrétienté.

Dans le même temps, des changements sociaux semblables à ceux du XIIIème siècle sont survenus. Comme conséquence de la naissance de l’état providence, tout le monde cherche son propre intérêt et tente par la même occasion de faire accepter et faire valoir ses propres lois. Comme à cette époque là, ce phénomène est aidé et se nourrit des sciences et des philosophies modernes.

Il n’y a pratiquement aucune différence entre la renaissance d’aujourd’hui et d’alors en ce qui concerne leur spiritualité.  

Leurs outils et leurs méthodes sont les mêmes et sont offertes et utilisées selon les aspirations et les désirs de l’époque donnée.

Aujourd’hui, lorsque les trois phénomènes mentionnés sont de plus en plus visibles au sein de la chrétienté, le temps est venu pour les générations plus avancées d’arrêter ce processus au sein du Corps du Christ.  

La génération aînée doit faire connaître aux plus jeunes et aux masses sans but ni espoir, le projet et la temporalité de Dieu à la place de cette spiritualité meurtrière qui dépouille les jeunes de leur présent et de leur avenir. Plus que jamais, il faut aujourd’hui enseigner les promesses de Dieu et Ses prophéties complétées par nos témoignages.

Il faut raviver le désir et le besoin de ces gens infectés par ces spiritualités New Age de la Mode du Rétro et de la Renaissance, de trouver, retrouver et former des familles, des communautés, des assemblées, dès lors qu’ils sont tous des orphelins.

Il faut montrer et enseigner l’ordre divin à tous ceux qui mettent leur espoir dans la renaissance, le nouvel ordre et le renouveau. Il faut leur parler de naissance à nouveau tout en interrompant le processus de ré-hellénisation en leur parlant la Parole de Dieu et en les greffant dans le tronc de l’olivier franc, dans les racines qui furent données aux juifs.

Ceci entraîne et sous-entend naturellement qu’il faut se libérer une bonne fois pour toutes des racines et des malédictions de l’hellénisme gréco-romain présentes depuis des milliers d’années.

Ces quelques lignes ont traité trois grandes tendances actuelles. Elles agissent indépendamment les unes des autres dans tous les domaines de la vie publique. Pour cette raison, il est impossible de les analyser en profondeur et dans leur intégralité. Cependant, nous devons tous nous efforcer de reconnaître leurs agissements et leur apparition au sein de la chrétienté.

Au début du texte, j’ai fait allusion au fait que la chrétienté a, en tout temps fini par ressembler tôt ou tard à la société de son époque. En connaissance de cet ordre des choses et de cette fatalité, nous pouvons fermement affirmer que ces trois spiritualités précédemment exposées vont très bientôt être visibles et présentes dans notre entourage proche. La reconnaissance du problème ainsi que la protection des portes d’entrées et des issues ne peuvent cependant qu’être que des antidotes provisoires et n’offrent qu’une protection partielle. La seule protection parfaite qui puisse être donnée est que la chrétienté devienne du Christ. La protection totale ne peut être offerte que par Celui qui est seul souverain de nos vies, de nos familles et communautés. La seule véritable protection est d’appartenir entièrement à Jésus Christ. Tant que nos assemblées continueront à être sous le pouvoir d’hommes gouvernant par de fausse lois pharisiennes, elles continueront à s’affaiblir, à se vider pour finir par ressembler à une crypte d’où les morts crieront au changement, au renouveau et à la renaissance. Tant que la conduite est psychique et non spirituelle, ces trois spiritualités contemporaines menaçantes seront autorisées à pénétrer parmi nous comme bon leur semblera.  

Seules les générations plus avancées sont capables d’arrêter les phénomènes et les courants spirituels exposés ci-dessus. Et pour cela, il faut qu’elles commencent le travail au plus vite. Ce sont elles qui ont de bonnes et de mauvaises expériences concernant le passé. Ce sont elles qui ont le plus de témoignages à porter sur les promesses concernant l’avenir. Et il est de notre devoir de dire et transmettre tout cela aux générations qui nous suivent et ce, sans aucun délais.

Notre propre rétablissement en Christ est notre plus grande arme contre Satan qui œuvre pour dérober tout espoir et tout objectif, et pour attirer l’homme contemporain sous le pouvoir de l’antéchrist.   

Lorsque nous nous retrouvons face à ces phénomènes, n’agissons pas comme celui qui, se sentant loin de tout ce cirque, souri en passant son chemin de manière frivole, mais faisons le pas pour dévoiler l’escroquerie qui les tient en laisse. Avertissons les esclaves qu’ils sont dans la captivité de ce mode et les victimes de leurs propres désirs qui les trompent. Il n’y a qu’en Christ que ces gens soient capables de se trouver-retrouver eux-mêmes, ainsi que de découvrir le but et le sens de leurs vies. Accomplissons ce ministère pendant qu’il est encore temps, puisque Satan lui aussi œuvre déjà sur la nouvelle ère, sur le projet de l’époque suivante.

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SÓFÁR, COMMUNAUTÉ JUIVE croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZ
I www.kehilatshofar.com
 
 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com