.
Enseignements 
 
Juifs - Chrétiens - Juifs Messianiques
 
Avent : Attente du Messie ?

Yaakov, Béla Orbán


Avent - arrivée...
On peut deviner d’après le titre que nous avons 2 questions à poser : 

- Tu attends ? 
- Tu attends qui ou quoi ? 

Souvenons-nous des paroles de Jean-Baptiste : 

" Es-tu celui qui doit venir ...?" (Mt. 11:3) 

Comment cette question se fait-elle entendre aujourd’hui dans nos cœurs ? 


Le messie est-il déjà arrivé ?

Je pense que je dois poser cette première question qui est essentielle pour les juifs : 

"Comment le Messie aurait-il bien pu déjà venir, alors que rien a changé dans le monde ?”

La question est tout a fait fondée ! 
Mais nous devons y répondre, car tant que cette question continuera a être posée, un juif ne pourra jamais accepter Yéshoua de Nazareth par nos paroles ”évangélisatrices” ! 

Les juifs veulent des signes, des miracles : de nous qui sommes du Christ !
 
De plus et principalement de ceux qui sont leurs parents, leurs famille terrestre, les membres de la même famille, du même peuple, des juifs qui vivent et sont déjà sous le pouvoir de Yéshoua HaMasshiah et qui Le servent.

Pour le juif, le charismatisme est quelque chose de naturel et non une attente aveugle de miracles…, non un débordement émotif à la vue ou à l’entente de quelque chose d’extraordinaire. Le juif ne va jamais faire une idole d’aucun miracle, puisque nous vivons et sommes les témoins et le témoignage constants des miracles de l’Éternel au quotidien depuis plusieurs milliers d’années.

Ni l’Esprit Saint, ni Ses dons, ni qui que ce soit par lesquels les miracles arrivent (qu’ils soient vrais ou faux), ne seront jamais idoles non plus grâce à notre profession de foi :  Sh'ma Yisraël – Dieu est Un.
Nous sommes protégés pour que l’Éternel soit au-dessus de toutes choses.  

Yéshoua servant Dieu sur la terre en parfaite soumission à la Volonté de l’Éternel, accomplissait des miracles tels, que les prêtres et les scribes de l’époque savaient parfaitement qu’il s’agissait du Messie. 

Quels sont les signes du Messie que nous montrons au monde, du fait qu’Il soit déjà venu, qu’Il est toujours là et qu’Il va revenir ? ... 


Le MESSIE (
Moshiach-qui est oint)

Nous connaissons plusieurs significations de ce mot. 

- à l’époque biblique : 
Tout ceux qui reçurent l’onction pour un ministère plus haut-placé, les rois, les prêtres ou autres événements exceptionnels. Ils reçurent le nom de :
cohen mashuah milhama - "prêtre oint pour la guerre"

- plus tard : 
Nom donné au sauveur du peuple juif qui descend du Joseph biblique (Masshiah ben Joseph) ou du Roi David (Masshiach ben David).

En connaissance de ces choses nous pouvons clairement voir que le juif croyant et fidèle à Dieu est tout aussi ”messianique” que ceux qui ont déjà accepté Yéshoua HaMasshiach comme le Messie et qui attendent Son retour en tant que ”juifs messianiques”.

Le mot "Masshiach" coïncide avec la racine du mot "Moshia" qui veut dire Sauveur, Rédempteur. 

Ce qui veut dire que les anges ont annoncé
la venue, la naissance de Ce Rédempteur et Sauveur :

"c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur" (Lk.2,11) 

Ici, l’expression utilisée est Seigneur Christ (HaMasshiach HaAdon), et non Jésus Christ (Yéshoua HaMasshiach). 
Le terme d’Adon n’était strictement utilisé que pour désigner le Dieu ÉTERNEL… 


Message de Noël – ou venue du Messie ?

"Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!" (LK.2,14) 

Voici la phrase, telle qu’elle retentit de la bouche des anges... 
C’est la devise de tout les Noëls… 

Mais dans le passage original, dans le texte hébreux, la phrase est un peu différente…:  

"Respect/Gloire à Dieu dans les cieux, paix sur la terre et sur la volonté/désirs des fils de l’homme"
 

En d’autres termes, le désir des hommes, leur volonté est la Paix, qui n’est autre que le respect et la foi en Dieu ! 

Ce n’est pas la bonne volonté humaniste de la paix du monde et de l’œcuménisme qui est déclaré ici ! 

Nous retrouvons ici encore la racine hellénique du Christianisme qui va jusqu’à effilocher et dénaturer le Verbe : 
- gloire à Dieu 
- paix sur la Terre 
- paix parmi les hommes 
...et que tout le monde en retire sa part.... 

Pourtant, il ne s’agit pas de cela !! 

Ce passage parle justement de cette UNITÉ qui est toute naturelle dans la pensée juive ! Il s’agit de cette Intégrité qui est indivisible ! La triple unité. 

Nous comprenons ainsi que c’est le Dieu Éternel Lui-même qui s’est révélé en offrant à l’homme cette paix qui est le respect et la foi en Dieu.  

C’est cela que chantait la chorale des anges et c’est en connaissant et en vivant cette Unité que je suis moi-même capable de louer ainsi le Seigneur des Armées…le Roi Oint.

Le Verbe qui s’est fait Chair n’est autre que la Volonté de Dieu, Ses Lois, Sa Grâce et Sa Rédemption… 
La venue du Messie sur la Terre en un mot. 

L’arrivée de Son pouvoir et de Son règne quant à eux se réalisa lorsqu’il devint Dieu lors de sa Résurrection… 

En d’autres termes, Christ est né, et par le Sacrifice de Pesach est devenu souverain, Roi Oint…

 
 
Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com


Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com