.
Enseignements 
 
Juifs - Chrétiens - Juifs Messianiques
 
 
 
 
Ce qui nous sépare les uns des autres

Yaakov, B. Orban:

"La chrétienté prématurée a explosé en religion d’État (d’Empire) en conséquence de quoi et en fonction de ses intérêts voulu se débarrasser au plus vite de ses racines juives, des Lois promulguées par Dieu. Voyons un peu le commencement de ce processus et les conséquences inévitables d’un tel détachement :  

À l’époque de Jésus, le judaïsme était vu de plusieurs manières différentes par le monde extérieur. Il n’existait pas seulement que des antisémites, mais aussi des sympathisants au judaïsme ainsi que des prosélytes qui se convertirent à la religion judaïque. 

La civilisation humaine vivait à l’époque une période de conflits semblable à celle qu’elle vit actuellement. 

C’est dans ce contexte qu’il est utile d’envisager et d’analyser les prémices du développement de la chrétienté en religion globale. 

La grandeur du judaïsme résidait en ce qu’elle aurait facilement pu s’étendre et devenir religion mondiale et qu’elle a résisté à cette tentation et a conservé son intégrité et son autonomie car cette extension ne coïncidait pas avec sa nature propre.

Cette contradiction se manifeste depuis la création de la nouvelle religion jusqu’au moment de sa consolidation.. 

Si l’on veut développer une religion non juive, mais basée sur le judaïsme, il est nécessaire de mettre en évidence et de souligner les antagonismes et les sujets de discorde entre la nouvelle religion et le judaïsme.

Ce fut une nécessité historique que d’émanciper les juifs et de les affranchir du mode de vie juif et des lois de la halakha (lois talmudiques).

Il fallait expliquer aux juifs pourquoi il n’était pas correct de vivre en tant que juif.  

La chrétienté prématurée affirmait encore que les non-juifs ne devaient pas mener un mode de vie juif, et que les juifs quant-à eux devaient vivre en tant que juifs.  

Comment est-il possible de mener une telle vie double ?

L’esprit du temps a toujours offert la possibilité et a toujours encouragé les juifs à renier leurs racines et leurs devoirs en tant que juif. 

Ce problème avait déjà été abordé par l’apôtre Paul soulevant le problème selon lequel la soumission aux Lois asservissait l’homme. 

Les chrétiens non-juifs ont eu l’occasion de se placer au-dessus des juifs sous le prétexte d’être meilleurs et encore plus juifs que les juifs eux-mêmes puisqu’ils acceptent Jésus en tant que Messie et Fils de Dieu.

De cette façon, les chrétiens eurent toujours l’avantage sur les juifs, puisque ces derniers ne pouvaient pas accepter que Jésus soit le Messie, le Fils de Dieu, même si l’idée du Messie était fondé sur les bases du judaïsme.

La communauté juive n’a pas pu accepter cela, non car il s’agit d’une erreur, mais - comme beaucoup d’autres exemples nous le montrent – parce qu’une RELIGION dont les bases sont MATRIARCHALES et fondées sur l’idée de la MÈRE, est inacceptable pour un juif…"

( D. Flusser )

 

David Flusser, le ”chercheur de Jésus” juif de renommée mondiale, nous éclaire sur les tactiques utilisées par l’Église primitive impériale. 

Cependant, il se trompe dans sa conception de l’apôtre Paul et interprète mal ses déclarations. 

Le ”paulisme” (les paroles mal interprétées et déformées au nom de Paul), est effectivement souvent considéré par les chrétiens comme de nouvelles lois différentes des Lois d’origine et utilisé comme outil pour détacher la chrétienté née des racines juives originales. 

Cette nouvelle chrétienté a renié sa ”mère”, ses racines juives et s’est déclarée être soi-même ”mère”, exclusive et catholique (mondiale).

Elle a en plus usurpé l’ordre patriarcal au profit de l’ordre matriarcal.

Lorsque nous mentionnons le détachement, il est nécessaire de parler également de la possibilité du retour à l’ordre et à l’état d’origine. 

Que peut-on faire donc ?

- Il faut tout d’abord purifier le Corps du Messie de ses pousses néfastes provenant des racines du ”paulisme”. 

- Avec la répudiation de l’ordre matriarcal, l’ordre patriarcal établi par Dieu doit être restauré, chose qui n’est naturellement pas un autre système de pouvoir pyramidal…

- À la place du judaïsme rabbinique, il faut revenir au judaïsme de l’ancien Testament, celui de Moïse.

Cette forme de " judaïsme" n’est autre que la redécouverte de la Révélation des Lois aux yeux de tous les hommes. 

Les directives d’applications de ses Lois doivent être modifiées et toujours être complétées, parachevées et promulguées simultanément avec la nouvelle de la clémence et de la Rédemption. 

- Par dessus-tout, il est nécessaire de retourner au Dieu Éternel, au Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob et abandonner toute autre forme de divinité…

- Après avoir accompli toutes ces choses, nous avons évidemment besoin de la clémence, de la Salvation pour que toutes les promesses de l’Éternel soient acceptées par tous les hommes. En un mot, il faut rendre tout pouvoir à Yéshoua HaMasshiah...

Dans les Églises, dans les assemblées, dans nos propres vies…

Que le Saint Esprit nous amène à une tel retour aux sources et que le plus possible d’homme serve cette œuvre de restauration en tant qu’outils entre les mains du Seigneur.

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com
 
 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR

http://kehilatshofar.com