.
 Enseignements
 

Les fêtes de l'Éternel

 
 
 
 
Tou Bichvat- Le nouvel an des arbres

Yaakov, Orbán Béla
 
Tou Bichvat tombe le 15 du mois Chvat. 

Le calendrier juif contient plusieurs nouvel ans. Il existe ce qu’on appelle le nouvel an civil qui a lieu en automne à Roch HaChana. Il y a le nouvel an biblique qui à lieu au printemps à Pesah, et il existe également un nouvel an botanique, le fête du ravivement du monde végétal, le renouveau, un nouveau départ lorsque l’hiver prend sa fin en Israël et que la nature reprend vie. C’est à ce moment que les bourgeons poussent, que les arbres fleurissent et que le pays se retrouve subitement couvert de fleurs et de fruits.  
C’est à partir de ce moment que les lois concernant les fruits des arbres entrent en vigueur. 

En cette période, il est de coutume de consommer toutes sortes de fruits (selon la tradition 15 sortes différentes), généralement celles mentionnées dans la Torah, comme celles qui poussent naturellement sur la terre d’Israël : le raisin, la datte, la figue, la grenade et l’olive.  

- C’est à partir du 15 du mois Chvat que l’on compte les lois concernant la dîme sur les fruits ainsi que les autres lois semblables.  
- C’est en ce jour qu’il est également de tradition de planter des pousses d’arbres puisque dans la période qui avait précédé la création de l’État, la quasi totalité des forêts et des plantations furent exterminés.  


Et pourquoi justement le terme de Tou Bichvat ? 
Car dans l’hébreu, les lettres ont aussi une valeur numérique. De cette façon, la lettre
ט "tet" à la valeur 9, alors que le ו  "vav" vaut 6 et dont la somme nous donne 15, donc le 15 du mois Chvat.  
La version 10+5 serait plus simple, elle viendrait du
י "yod" et du ה "hé" (YAH), qui nous donnerait le nom de Dieu. Ce nom est défendu d’utilisation, on utilise donc la version précédente du Tou… 

Cependant ce
YAH est porteur d’un grand message en ce qui concerne cette fête, puisque nous pouvons ici également y déceler la présence et la réalité présente de Dieu.  

Même ces 5 fruits nous signalent cette présence : 

-La grande quantité de graines contenues dans la grenade et dans la figue font allusion aux 613 Commandements de l’Éternel, à Ses Lois, et à Sa présence.  

-Le raisin produit le vin. Le vin quant à lui est la coupe de la bénédiction, le sang versé de Yéshoua qui nous rappelle le repentir, la Grâce, la nouvelle vie et l’Alliance.  

-La datte et l’olive produisent l’huile. Cette huile peut quant à elle être utilisée pour l’onction, la marque du pouvoir et du Saint Esprit, elle est symbole du règne.  

C’est merveilleux la façon dont Dieu nous fait presque toucher de nos doigts Son intégralité et Son Unité dans la Sainte Trinité, même au travers des fruits palpables et comestibles. Et ces 5 fruits sont devenus les symboles d’Israël…l’intégralité fut offerte au peuple de Dieu.

Tous ces fruits sont sucrés, remplis d’énergie et d’éléments nutritifs. 
Notre relation avec Dieu, si elle est vive et réelle, nous ravive, nous nourris et est tendre, douce et pleine de bonheur elle aussi.

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com
 


Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com