.
Enseignements 
 
Juifs - Chrétiens - Juifs Messianiques
 
 
 

 

Les juifs messianiques 2

 
Le pont assiégé aux deux extrémités 
 
Yaakov, Béla Orban
 

Il semble que la définition de Pont dans le Corps du Messie donnée dans le texte précédent soit la plus précise et adéquate lorsque nous parlons de la mission des juifs messianiques.

Ceci est un fait, et non un souhait de notre part à user d’une autorité quelconque. Notre caractère de ″pont″ ne sous-entend aucune souveraineté autoproclamée ni de sentiment de suprématie et d’orgueil tel que nous pouvons le voir si souvent de nos jours.

La preuve en est d’ailleurs que cet appel ne se solde jamais par des résultats extraordinaires ou spectaculaires tels que la plupart des serviteurs contemporains aimeraient en faire l’expérience. Tout succès ou autre intérêt humains tellement à la mode dans le monde chrétien, sont pratiquement absent dans le cadre d’une mission comme la nôtre. Toute volonté d’exercer un quelconque pouvoir sur autrui est absolument exclue chez nous. Aucun ″serviteur de Dieu″ en quête de louange, d’argent et de pouvoir voulant construire son propre petit empire n’atteindra jamais aucun succès dans le cadre d’une telle mission.

Toute forme de fornication est également exclue car le ″Pont″ ne pourra jamais être la propriété d’aucune des deux rives, ni d’un côté ni de l’autre. Aucun des deux camps n’a le droit de nous utiliser à ses propres fins. Le ″Pont″ ne pourra jamais être sous le joug d’églises, de mouvements et d’autres conquérants. Le ministère juif messianique n’est pas à vendre et ne peut être contraint à aucune forme de fornication puisse-t-elle être de nature physique, psychique ou spirituelle.

Dieu à pris soin en personne de nous libérer de tout ce qui fait chuter tant de pasteurs et d’assemblées de nos jours : gloire, pouvoir, argent, fornication en âme et en esprit, mais bien souvent au sens physique du terme.

Rien de plus naturel après cela que les attaques de Satan soient encore plus accrues dans notre direction, dès lors que nous, juifs et juifs messianiques, soyons loin d’être des Saints.  Nous ne sommes en effet pas meilleurs que les membres des autres peuples.

Nous sommes tout aussi susceptibles de tomber dans la tentation et de chuter que n’importe qui d’autre.

Nous jouissons cependant d’une merveilleuse protection par la grâce et la volonté de Dieu :

Dieu a voulu que lorsque nous vivons l’identité qui a été donnée aux juifs, personne ne nous compte parmi les leurs !

Personne ne sera jamais capable d’absorber un juif dont l’identité du Messie (Christ) est déjà en ordre et ne cesse de croître en lui de jour en jour.

C’est la raison pour laquelle Satan attaque à la manière d’Amalek, tous ceux qui évoluent dans les derniers rangs. Ainsi Satan arrive-t-il à capturer les juifs qui se limitent à avouer leur identité juive de façon formelle et restent sous l’emprise d’une identité étrangère. Il atteint particulièrement son but lorsque la personne s’attache à des églises ou religions et n’est qu’un chrétien formel.

De nos jours, nous pouvons en outre être les témoins du fait que la majorité des croyants sont inféodés et souffrent de dépendance vis-à-vis de leurs assemblées et de leurs pasteurs. Ils sont pour la plupart comme des esclaves vivant sous l’influence directe d’autres hommes.

Le processus de la construction du judaïsme messianique est attaqué sur deux fronts :

Une attaque provient tout d’abord et pour un temps de la part des juifs croyants, puis vient celle de plus en plus féroce et prononcée venant de la part de la chrétienté.

Le reflexe d’auto-défense aveugle du Judaïsme rabbinique d’un côté et la peur de l’autre…

 
La relation entre les juifs messianiques et les juifs traditionnels

J’ai visité un très grand nombre de communautés juives durant ma vie et mon ministère dans toute l’Europe centrale et de l’est, où je n’ai jamais renié ma foi en Yéshoua HaMashiah, le Messie qui doit revenir, le seul et unique Seigneur.

La plupart du temps notre travail en commun avec ces communautés était d’ordre caritatif et durant ces années on m’a toujours accueilli dans les synagogues avec beaucoup d’amour comme n’importe quel autre membre de la Famille. Il ne serait jamais venu à l’esprit d’aucun de ces juifs traditionnels de me considérer comme un étranger ou un ennemi.

Cette relation a perduré même après que notre œuvre caritative se soit tournée dans une autre direction que la leur car le besoin s’est fait sentir ailleurs.

Notre ministère s’est toujours déroulé sans aucune hostilité de leur part, mais s’est aussi toujours arrêté à un point :

Ils ne comprenaient pas ce que nous faisions et pourquoi…?

Cependant, ils nous ont toujours acceptés en tant que juifs. Ils nous considèrent naturellement comme appartenant à une secte bizarre, des juifs quelque peu excentriques faisant des choses différentes des autres et assez hors du commun, qui croient en quelque chose qu’ils connaissent, mais qu’ils ne peuvent encore comprendre…

Ainsi le caractère familial de notre relation perdure jusqu’à ce jour. Pour eux, nous demeurons des frères un peu ″demeurés″ mais certainement pas exclu et encore moins haïs. 

Nous avons aussi remarqué qu’au plus un juif s’est éloigné des traditions, au plus il se méfie de nous.

Ceci est particulièrement valable pour ceux qui construisent une autre sorte d’unité avec le catholicisme ainsi que pour tous les alliés de cette construction que l’on appelle communément l’œcuménisme.

En d’autres termes, à mesure qu’un israélite s’éloigne de son identité juive, il tient une distance équivalente avec la communauté juive messianique.

Nous pourrons vraisemblablement observer un recul plus accentué et une certaine hostilité venant de leur part, dès qu’ils auront touché le fond et ne seront définitivement devenus que des juifs par le nom constituant tout au plus qu’une simple institution socioculturelle infectée et s’identifiant elle-même à l’esprit œcuménique des églises chrétiennes traditionnelles.

Nous faisons d’ailleurs dors et déjà l’expérience de ce processus ici même, dans nos régions.

Les communautés juives d’Europe occidentale, d’Amérique et d’autres régions, différent beaucoup les unes des autres et ce, en de nombreux points essentiels.

Le judaïsme libéral ou réformé considère le judaïsme messianique comme un rival sur le ″marché du judaïsme″.

La même force globalisatrice attaque encore plus intensément du côté d’une certaine branche du hassidisme juif (orthodoxie), voulant happer le plus d’âmes possible sous sa tutelle.

En un mot, les mouvements sont en éternel conflit les uns avec les autres. Les cessez-le-feu n’interviennent que dans le cas d’accords tant que les deux parties espèrent atteindre leurs intérêts et leurs buts respectifs.

Eux, sont ceux qui sont capables de faire alliance avec n’importe qui, surtout avec ceux qui sous la dénomination de chrétiens sont les alliés et les représentants – consciemment ou pas – de l’esprit de l’antéchrist.

Certaines branches et mouvements du judaïsme reconnaissent même, voire entretiennent de très bonnes relations avec les mouvements juifs messianiques. Pas étonnant, puisque nous vivons nous une époque réellement très ″mouvementée″…

L’orthodoxie juive restée minoritaire – les juifs réellement croyants – se protègent quant-à-eux de tout et restent sur leurs positions face à tout ce qui est ″nouveau″ et ce, également face aux supposées attaques des juifs messianiques.

Ce n’est cependant qu’une question de temps que ces orthodoxes puissent enfin faire la distinction entre le judaïsme messianique et les juifs vivant leur identité du Messie…

La situation de l’Europe centrale est différente malgré tout.

Du point de vue des juifs messianiques elle peut être considérée comme favorable.

La tacitude et le silence prouve que les juifs d’ici considérant la Tora comme le principal fondement de leur esprit. Ainsi, ils sont proches de nous et formons une vrai famille.

La récompense de leur fidélité aux Écritures Saintes est que dans cette région, le judaïsme réformé ou libéral ni aucun autre mouvement judaïque n’a pu s’enraciner et se développer, ou du moins, l’ont-ils fait de manière assez insignifiante.

C’est pour cette même raison que les mouvements de judaïsme messianique sont eux aussi incapables de s’installer dans cette région d’Europe malgré tous les grands soutiens financiers qu’ils reçoivent.

Bien qu’il y ait eu des tentatives spectaculaires d’implantation ici à Budapest également avec l’aide d’assemblées chrétiennes locales, tous leurs efforts ont été vains. Malgré la grande organisation de type américain, malgré tout l’argent investi et malgré la fondation même d’une école qui fonctionna pendant un temps, même leur souvenir à disparu aujourd’hui du pays ou du moins ont-ils laissé derrière eux un arrière goût plutôt amer dans la mémoire de nombreuses personnes.

Ils n’ont réussi à laisser de traces que là où la communauté juive ne fonctionne pratiquement plus et où il n’y a donc, pour ainsi dire, personne pour la protéger contre le mensonge destructeur du judaïsme messianique orchestré par de faux-juifs.

Ce danger ne menace plus notre pays pour l’instant mais continue de fonctionner un peu partout dans le monde. La communauté juive, au sens propre du terme, est réellement protégée contre ce type d’assaillants. Ces conquistadors sont néanmoins capables de semer de sérieux troubles au sein de la communauté chrétienne ainsi que dans la relation de cette dernière avec les juifs. Le pire reste malgré tout leur puissance d’attraction sur les chrétiens déviationnistes qui une fois sous leur drapeaux, continuent leur œuvre destructrice au nom de ces ″mouvements″.

Les mouvements hassidiques, réformistes et libéraux n’ont pu se développer dans notre pays qu’à partir de chrétiens déçus par le christianisme qui se sont convertis au judaïsme. Ces communautés ne sont rien de plus que des les associations culturelles composées en grande partie par de faux-juifs jouant les juifs, des prosélytes n’ayant jamais eu d’ancêtres israélites.

Ceux-ci sont susceptibles de coopérer avec des chrétiens semblables à eux (qui ne sont pas du Messie – Christ, mais qui usent fallacieusement de ces termes). Ces faux-juifs touts comme ces faux-chrétiens se font généralement les plus fervents activistes de l’œcuménisme.

Au départ, j’ai donné le titre d’attaque sur deux fronts à ce texte.

Concernant la partie juive qui se trouve à l’une des extrémités du ″Pont Messianique″, il faut quelque peu modifier la signification du mot attaque !

Je m’explique :

Le juif fidèle aux Lois de Dieu et à la Tora mais qui ne connais pas encore Yéshoua n’attaque jamais le juif messianique ni aucun autre juif qui soit.

Lorsqu’il ne nous prend pas en considération et refuse d’entendre ou de parler de notre foi, son attaque est strictement de nature défensive, et nous accepte malgré tout en tant que juifs.

Puis, lorsqu’il voit et se rend compte que nous n’attaquerons jamais ni la Tora ni sa foi ni son identité juive, une relation vivante et stable se développe entre nous. Cette confiance est favorisée par le fait qu’il sache que nous ne sommes ni des chrétiens globalisateurs ni les pions d’une armée de missionnaires chrétiens déguisés en juifs !

Lorsque la confiance s’installe entre les membres d’une même famille et lorsqu’ils nous posent eux-mêmes des questions (!), c’est alors et seulement alors que nous sommes autorisés et libres de rendre le témoignage de Yéshoua HaMashiah de Nazareth. 

C’est alors que s’effondrent tous les murs chrétiens qui ont été construits par la force du feu, du fer et du sang depuis deux millénaires.

La peur cesse réellement d’exister lorsque nous-mêmes vivons et respectons notre propre identité juive et que nous demandons et acceptons tout ce que Dieu à donné à notre Peuple.

Car l'immense majorité de chrétiens méprisent tous les juifs. Ils nous considèrent comme morts et nient les Promesses de l’Éternel nous ayant été faites, voulant ainsi prendre notre place. Ils volent ainsi tout l’héritage que Dieu n’a donné qu’aux juifs. Mais ils volent également tout ce qui devrait être partagé entre les hommes en tant que membres égaux du Peuple de Dieu.

C’est dans la Volonté et la Parole de Dieu que s’unissent les juifs attendant le Messie dont ils ne connaissent pas encore le nom avec les juifs vivant déjà aux services de Yéshoua HaMashiah. Cette union se développe après que les deux branches juives aient appris à se connaître et à s’accepter mutuellement.

Ce n’est qu’à la suite de l’unification des ces deux branches que nous aurons l’occasion d’aller ensemble à la rencontre des Gentils, afin de ne faire qu’un corps avec eux : le Corps du Messie.

Ce sera exclusivement là que nous pourrons nous rencontrer et non sous le pouvoir d’une quelconque église ou mouvement chrétien au prix de notre assimilation.

L’attaque opérée par la communauté juive croyante n’en est pas réellement une. Il s’agit plutôt d’un reflex d’auto-défense contre tout ce qui peut arriver dans leur direction par le ″pont″.

Leur peur n’est pas sans fondements !

Lorsqu’un nombre incalculable de ″messianiques″ philosémites tentent de missionner les juifs en voulant nous utiliser et les atteindre à travers nous, ils ne font rien d’autre que d’opérer une nouvelle tentative d’holocauste d’ordre psychique et spirituel cette fois.

Car les missions chrétiennes provoquent la mort spirituelle et psychique des juifs par leur assimilation. Ce crime les empêche de remplir l’appel qui nous a été donné par Dieu qui vaut pour l’éternité.

Au cours de mon ministère, j’avoue moi-même être souvent tombé dans le piège de ces chrétiens aux intentions voilées.

C’est par moi que beaucoup ont réussi à trouver une porte ouverte vers les communautés juives, lorsque pour ma part, je supposais que ces gens avaient des intentions pures et ne voulaient rien de plus qu’apprendre à connaître les juifs et leur culture.

De la même façon, beaucoup de philosémites ne savent même pas à quel point ils sont nuisibles à la communauté juive avec leur amour faux et leur ferveur chrétienne. En effet, ils sont pour la plupart tout à fait inconscients du fait que leur grand enthousiasme sert des pouvoirs humains et non la Volonté de Dieu. Ainsi se font-ils, souvent malgré eux, les outils de forces antéchrist.

Dans d’autres cas également, le grand sentiment d’amitié ressentit pour d’Israël en réalité ne cache souvent que des intérêts humains.

L’amour ressenti envers Israël n’est le plus souvent rien de plus qu’un outil de commerce ayant pour but de décrocher des ″bénédictions spirituelles″ chez Dieu. Dès lors que Dieu en a fait la promesse : Qui te bénira sera béni… Ainsi beaucoup attendent rémunérations pour leur ″bonne conduite″. Ils confondent cependant l’amour véritable et l’amour-monnaie de change bien connus des hommes du monde qui s’aiment entre-eux tants que leurs propres intérêts sont en jeux. Cette fausse solidarité et fraternité chrétienne s’approprie des âmes en vue de les entasser dans d’autres rangs et sous leur propre drapeaux.

Il est effectivement bon que le ″pont″ use parfois de son droit d’auto-défense et se ferme, afin de ne pas laisser libre passage à tous les amis, frère et autres individus de manière irresponsable !

Il nous a cependant été assigné une double mission qui n’est réellement pas facile :

Nous faire connaître en tant que juifs et faire connaître Yéshoua en tant que Messie vivant qui doit revenir aux juifs croyants traditionnels pour qu’ils puissent Le reconnaître à leur tour en nous et à travers nous, lorsque le temps déterminé par Dieu sera venu. 

À travers nous effectivement, car les juifs considèrent tous les chrétiens comme des catholiques en raison de tous les péchés millénaires qui n’ont toujours pas été réglés et qui n’ont donc toujours pas été absous.

Pour un juif, il n’y a aucune différence entre les églises et les confessions chrétiennes !

De même, il ne fait de aucune distinction entres les juifs non plus. Ce qui veut dire, que nous sommes pour eux de ″pauvres″ juifs lamentables mais ils qu’ils continuent d’aimer malgré tout.

Et ce, tant que nous resterons libres de toute église et de tout autre pouvoir humains.

 
Nous pouvons donc dire :

Nous, qui vivons notre identité juive en Yéshoua HaMashiah n’acceptant que Sa seule et unique suprématie dans nos vies, vivons en paix et en relation sans cesse plus étroite avec les membres de la communauté juive attendant l’arrivée du Messie.

C’est Dieu lui-m­ême qui nous empêche de nous renier l’un l’autre.

Excepté dans les cas où un membre du Peuple Élu à lui-même renié son appel reçu de Dieu ou lorsqu’il est tombé dans l’assimilation d’une église professant la répudiation des juifs et la théologie de remplacement.

Ceux-ci vivent dans l’insoumission et ne sont plus juifs, mais simplement israélites. Leur identité juive passe en quarantaine et ne reste qu’une possibilité passive jusqu’à leur mort, et au-delà, jusqu’à leur jugement.

Ils tomberont sous le même jugement que ceux ayant faussement adopté l’identité juive consciemment ou non, se trompant eux-mêmes de la sorte ainsi que leur entourage. Dans les deux cas, le rebelle s’est ainsi rendu incapable de remplir l’appel qui lui avait été donné à l’origine.

Beaucoup va également se jouer sur la rencontre entre les ″deux catégories″ de juifs messianiques. Cette rencontre marquera le point de départ d’une nouvelle et à la fois, d’une dernière ère dans l’histoire de la Salvation.

Les signes en sont déjà visibles.

Aujourd’hui, les juifs orthodoxes connaissent mieux la Parole de Yéshoua HaMashiah que beaucoup de chrétiens, ainsi que la connexion très étroite et inséparable de celle-ci avec la Parole de l’Ancien Testament.

Lorsque Dieu leur ouvre ainsi peu à peu les yeux, alors commence une ″nouvelle évangélisation″ vers la chrétienté arrachée à ses racines juives en vue d’enfin pouvoir devenir du Christ, et être du Messie.

La conséquence prophétique de notre rencontre (juifs de Yéshoua et juifs attendant le Messie) en sera la réalisation de l’unification des deux parties du Corps du Christ (juifs-gentils) à la vitesse d’un ouragan.

Le ″pont″ est en train de se construire partout dans le monde. La communauté juive messianique aussi bien que le Corps du Messie fonctionne déjà, de manière voilée et sans aucun artifice.

Du côté juif, nos frères fidèles à Dieu et attendant le Messie, nous attendent par la même occasion. De même que tous les autres juifs, en fonction du degré de pureté de leur foi.

Mais entretemps se construit un autre pont également :

L’œcuménisme et le judaïsme d’intérêt se rapprochent à grands pas l’un de l’autre, construisant ainsi le pont de la religion du monde et ouvrant l’accès à l’ère antéchrist.

Nous pouvons une fois de plus être les témoins de l’accomplissement d’une prophétie révélée et dont les conséquences peuvent être connues de tous.

Des constructions Cristiano-juives et judéo-chrétiennes sont en cours servant dors et déjà les objectifs de la puissance dominant actuellement le monde.

Parmi les constructeurs de ce pont, nous pouvons reconnaître beaucoup de visages familiers !

Il est cependant préférable de ne pas tourner nos regards vers les constructeurs de ce faux pont, mais plutôt vers les sponsors qui se cachent derrière eux et qui tirent les ficelles.

Car Satan est une puissance qui se déguise aussi en juif s’il le faut, en vue de tout mélanger.

Derrières toutes les expressions du type : ″Tout le monde est juif″, ″juifs de cœur″, ″juifs d’esprit″, ″en Christ, il n’y a plus de juif″, ″il faut être tolérant″, ″juifs pour Jésus″, ″Dieu m’a révélé que je suis juif-ve″, etc., se cache l’action destructrice du Diable.

Il unifie l’esprit du Nouvel Âge (New Age) et construit le pont de la mixture lorsqu’il utilise des individus qui n’ont jamais été juifs sous le nom de juif afin de tromper les vrais juifs et de les unifier. Ainsi œuvre-t-il afin que les deux parties perdent leur identité et tombent dans le péché de l’insoumission.

Mais entretemps se construit également et en esprit, le véritable pont. Celui qui relie les juifs messianiques et les juifs qui attendent le Messie. Ce pont qui bientôt favorisera la jonction entre les deux parties du Corps du Messie, qui pourra alors entrer dans sa dernière phase d’attente de l’avènement de l’Époux, de l’arrivée du Messie lui-même, du retour de Yéshoua HaMashiah. 

 

Budapest, le 3 novembre 2008
 
Lisez la suite en cliquant sur le titre:
 
L'autre côté du Pont 
Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)
 
Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com 
 

Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com