.
Enseignements 
 
Juifs - Chrétiens - Juifs Messianiques
 
 

    Juif ou Israélite ?

     Yaakov, Béla Orbán:

La réponse à cette question est de plus en plus importante et d’actualité puisque, outre les nombreuses branches des confessions juives, sont apparues ces dernières années des assemblées composées de juifs ”du Messie” en Europe centrale et de l’est.

Pendant ce temps beaucoup, généralement les néo-protestants, affirment appartenir à l’Israël Spirituelle et se croient donc être des ”juifs en esprit.”

(Tout ceci, ils l’expliquent arbitrairement en se référent à l’Épître aux Galates, chapitre 3, selon laquelle ” il n'y a ni Juif ni Grec…car tous vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus.”).

C’est de cette façon que la théologie du remplacement dont l’instigateur fut le catholicisme, est perpétuée par les protestants et a pour but d’effacer le peuple juif de la surface de la terre en le faisant fondre dans la chrétienté.

D’autres quant à eux, par la condamnation de l’exercice de la foi juive et par la négation des Lois, adorent des dieux totalement différents et haïs du Dieu d’Israël adoré par les juifs, se faisant ainsi les membres, voire même les prêtres ou pasteurs de religions étrangères et proscrite par l’Éternel.

C’est ainsi qu’il existe des juifs hongrois, des juifs de Hongrie, des gourous juifs-krishnas, des juifs bouddhistes, des juifs se prétendant être athées, qui sont fâché avec Dieu et en ”procès” contre Lui.

Il existe aussi des juifs chrétiens, ainsi que des chrétiens juifs, et nous pourrions encore continuer la liste.

Un chapitre à part pourrait être consacré à la situation des prosélytes devenus juifs, ainsi que la raison pour laquelle aucun Gentil, aucun païen devenu chrétien ne peut se convertir au judaïsme ni devenir israélite ?

Cette liste partielle pourrait également être complétée et agrandie par le problème de l’ascendance familiale et de l’origine, ainsi que de toutes leurs variantes. Certains ne sont juifs que du côté paternel, d’autres que du côté maternel, soit ils n’ont qu’un grand-parent juif, voire même des ancêtres encore plus lointains, une origine très fragmentaire. En un mot : en quoi quelqu’un a-t-il quelque chose à avoir avec le peuple juif ?

Naturellement, tous ces groupes ont un certain droit légitime à l’utilisation du terme de Juif et beaucoup essayent de s’en approprier l’exclusivité, l’interdisant aux autres et les excluant par la même occasion.

Lorsque par ces quelques lignes, nous essayons de donner une réponse à ce problème, nous devons nous préparer à ce que tout ceux qui ont un quelconque intérêt qui les lie au terme de Juif, soient ceux qui se soulèvent contre nous avec le plus de fureur et d’emportement.

Parmi eux, les plus effrénés seront ceux qui prônent l’unification des grandes religions monothéistes, ceux qui vivent dans le système nerveux de l’œcuménisme.

Eux veulent unir les peuples en Abraham, ou en le nom de Jésus, sous l’autorité d’une idole (pas seulement celle de la vierge Marie) en une globalisation judéo-chrétienne, tout comme Rome l’a toujours fait et le fait toujours en utilisant la force s’il le faut ou par le témoignage d’une profonde ”charité”, d’une étreinte globale et mortelle.

Ces deux puissances s’entraident et ainsi unies, s’allient également à l’islam et à d’autres religions païennes.

Eux, ainsi que ceux qui coïncident avec leur spiritualité du New Age (aujourd’hui peut-être plutôt déjà Last Age), ainsi que les forces cachées de la franc-maçonnerie ont découpé, disséqué et éparpillé la communauté juive ainsi que la chrétienté actuelle tout en utilisant leurs assemblées, communautés, leurs membres et leurs dirigeants à leurs propres fins.

Eux, qui consciemment ou non, à leur propres fins et parfois même poussés par une bonne volonté humaine, sont ceux qui œuvrent pour l’accomplissement des objectifs d’une puissance spirituelle invisible.

Ils agissent contre le Projet de Dieu, Projet dont l’une des volontés concerne le Peuple Élu, Israël et dont l’autre volonté parallèle à la première, concerne les Gentils, les païens ayant rejoint le Peuple de Dieu par une volonté individuelle et par le biais du Sang du juif nommé Jésus.

L’Unité promise et tant attendue ne sera accomplie entre ces deux peuples que lorsque chacun d’entre eux remplira la fonction à laquelle Dieu les a appelés et qui est différente pour l’un et pour l’autre, comme elle l’est dans le cas de l’homme et de la femme, parties égales, mais ayant des rôles bien définis et différents l’un de l’autre.

L’accomplissement de cette mission est de plus en plus urgent car les forces mentionnées ci-dessus gagnent de plus en plus l’humanité tout entière sous leur joug.

Le Projet de Dieu est irrévocable, Sa Volonté prononcée est Verbe accompli qui sera visible sur nous (les appelés ayant pris possession de nos postes légitimes, en obéissance à Dieu) par l’accomplissement de ces promesses visibles en Son Fils.

C’est pourquoi, il est nécessaire de prendre possession du poste que Dieu nous a concédé. En tant que Juif, promulguer Dieu et Ses Lois à la face du monde entier et en tant que Gentil, se complétant l’un l’autre, main dans la main, représenter la victoire de Yéshoua HaMasshiah et sauver la vie du plus d’hommes et de femmes possible pour le Royaume de Dieu.

Cependant, il n’y a de victoire sans combat !

 

Traduit du hongrois par Richard (Zeev Shlomo)

Copyright © 2005-2019 SHOFAR - BUDAPEST, communauté juive croyant en Yéshoua HaMasshia
Ministère JHVH NISSZI www.kehilatshofar.com


Nos articles peuvent être copiés et distribués sans aucune modification, gratuitement et dans leur intégralité uniquement !
Copyright © 2005-2019 Communauté SHOFAR
http://kehilatshofar.com